1992 / GROUPE ACCOR / FONTAINEBLEAU  (Télécharger l'attestation attestation)

restauration_hotellerierestauration_hotellerierestauration_hotellerierestauration_hotellerie

MAITRISE D’ŒUVRE (SANS OPC)
CONSTRUCTION D’UN HOTEL**** GRAND HOTEL MERCURE, D’UNE CUISINE ET D’UN RESTAURANT GRANDE CARTE
SURFACE GLOBALE : 5 000 M2 / COUT DES TRAVAUX : 4 573 000 EurosHT

Plus d'infos... Plus d'info...

Interlocuteur : Christian PREBOIS, Robert LARRIVEE

Architecte de l’opération : Cabinet TRICOIRE Architectes

Mission du Cabinet TRICOIRE Architectes : Maîtrise d’œuvre (sans OPC)

Objectifs généraux : Construction d’un hôtel**** Grand hôtel Mercure, d’une cuisine et d’un restaurant grande carte

Nature du projet : Hôtellerie haut de gamme, Restauration grande carte, Banquets, Séminaires

Type d’intervention : Construction neuve

Eléments du programme : Hôtel 100 ch. dont 3 suites, Cuisine, restaurant gde carte, administration, Bar + 2 salons + infrastructures


Historique et contexte : Entre 1991 et 1992, le Groupe ACCOR, après mise en compétition, retient le Cabinet TRICOIRE Architectes pour une mission de Maîtrise d’œuvre (sans OPC) en vue de la construction neuve d’un Hôtel Mercure*** de 100 chambres (dont 3 suites), intégrant des salons, un bar, une cuisine, un restaurant grande carte, des bureaux d’administration, un fitness et un parc de stationnement en sous-sol.
Malgré son aspect très classique, la technique constructive est inhabituelle : les salles de bains des chambre ont été entièrement préfabriquées en béton en usine puis ont été livrées par grutage dans les réservations prévues qui ont été refermées à chaque étage par un couvercle en béton scellé. Situé près de l’INSEAD à Fontainebleau, l’hôtel classé en 3* obtient des résultats spectaculaires immédiats dès l’ouverture et la qualité intrinsèque des espaces et prestations amène les exploitants à surclasser l’hôtel en Grand Hôtel Mercure ****


L'avis de M. CHRISTIAN PREBOIS - Chef de projet DGTH GROUPE ACCOR :
Grande précision dans la phase de conception.
Esthétique du bâtiment appréciée de tous.
Suivi de travaux rigoureux.
Maîtrise des Coûts.
RAS sur les délais.


1991 / CONS. REG. DE PICARDIE / BEAUVAIS

restauration_hotellerie

FAISABILITE et AVANT-PROJET
RESTRUCTURATION DE LA CUISINE ET DES RESTAURANTS
SURFACE GLOBALE : 1 200 M2 / COUT DES TRAVAUX : 2 744 000 EurosHT

Plus d'infos... Plus d'info...

Interlocuteur : Lionel TITGAT

Mission du Cabinet TRICOIRE Architectes : Faisabilité Avant Projet

Nature du projet : Restauration collective, Cuisines de collectivités

Type d’intervention : Réhabilitation d'existants en milieu occupé

Eléments du programme : Quai de livraison, réserves, Cuisine, self services, Salles restaurant, laverie


Historique et contexte : En 1991, le Conseil Régional de Picardie charge le Cabinet TRICOIRE Architectes d’une étude de faisabilité opérationnelle et de l’avant projet pour la restructuration de la cuisine et des restaurants du Lycée Paul Langevin à Beauvais. Ce projet est une réhabilitation lourde d'existants en milieu occupé comprenant quai de livraison, réserves, cuisine de liaison chaude, self-services, salles de restaurant et laveries. Compte tenu de l’éloignement, le cabinet TRICOIRE s’en tiendra à cette mission partielle et ne participera pas à la réalisation.


1992 / VILLE DU VESINET / LE VESINET

restauration_hotellerie

CONCOURS
RENOVATION DE LA CUISINE CENTRALE EN LIAISON FROIDE
CAPACITE : 1200 CV / JOUR

Plus d'infos... Plus d'info...

Mission du Cabinet TRICOIRE Architectes : Concours

Objectifs généraux : Rénovation de la cuisine centrale en liaison froide Capacité : 1200 Cv / jour

Coût des travaux : S.O. (projet classé sans suite)

Nature du projet : Restauration collective, Cuisines de collectivités

Type d’intervention : Réhabilitation d'existants

Eléments du programme : Salle de Restaurant, Cuisine centrale, réserves, transformations, conditionnement, distribution.


Historique et contexte : En 1992 le Cabinet TRICOIRE Architectes est retenu par la Ville du Vésinet pour participer à un concours pour la création de la cuisine centrale en liaison froide d’une capacité de 1200 Cv / jour ainsi que la réalisation d’un restaurant de 200 places. Les éléments du programme sont une salle de restaurant, une cuisine centrale, des réserves, locaux de transformations, conditionnement, distribution. Le concours sera déclaré sans suite.


1989 / VILLE DE MONTMORENCY / MONTMORENCY

restauration_hotellerie

CONCOURS
CREATION DE LA CUISINE CENTRALE, D’UN REFECTOIRE DE 200 PLACES
CAPACITE : 2000 CV / JOUR / COUT DES TRAVAUX : S.O.

Plus d'infos... Plus d'info...
Année : 1989

Interlocuteur : M. Le Maire

Mission du Cabinet TRICOIRE Architectes : Concours

Objectifs généraux : Restructuration de la cuisine centrale, Aménagement d’un réfectoire de 200 places.

Capacité : 2000 Cv / jour

Coût des travaux : S.O. Concours perdu (classé 2ème)

Nature du projet : Restauration collective, Cuisines de collectivités

Type d’intervention : Construction neuve

Eléments du programme : Réserve, Préparation froides, Cuisine centrale, réfectoire Le programme intégrait également une maternelle de 6 classes.


Historique et contexte : En 1989 le Cabinet TRICOIRE Architectes est retenu pour participer à un concours de maîtrise d’œuvre pour la Ville de Montmorency en vue de la construction neuve d’une école maternelle de 6 classes ainsi qu’une cuisine centrale de 2000 Cv / jour et création d’un réfectoire de 400 places. Le projet n’est pas retenu mais se classe 2ème derrière le cabinet Francis SOLER.


1994 / LA GRILLE SAINT-HONORE / PARIS PLACE DU MARCHE SAINT - HONORE

restauration_hotellerie

MAITRISE D’OEUVRE COMPLETE AVEC OPC
RESTRUCTURATION COMPLETE D’UN RESTAURANT Y COMPRIS LA FAçADE
SURFACE GLOBALE : 150 M2 / COUT DES TRAVAUX : 69 000 EurosHT

Plus d'infos... Plus d'info...

Interlocuteur : Jean SPEYER

Architecte de l’opération : Cabinet TRICOIRE Architectes

Mission du Cabinet TRICOIRE Architectes : Maîtrise d’œuvre Complète avec OPC

Objectifs généraux : Restructuration complète d’un restaurant y compris la façade

Nature du projet : Restauration grande carte

Type d’intervention : Réhabilitation d'existants

Eléments du programme : Cuisine, réserve, salle du RDC, Salons de l’étage, office, Façade


Historique et contexte : En 1994, le Cabinet TRICOIRE Architectes réalise le restaurant gastronomique « La grille Saint-Honoré » Place du Marché Saint-Honoré à Paris dans le 1er. La maîtrise d’œuvre complète avec OPC concerne la restructuration complète du restaurant sur deux étages y compris la façade et une reprise en sous-œuvre pour installation d’un monte-plats. Le chantier a duré 6 semaines.


1993 / MOULIN DE FOURGES / FOURGES (EURE)

restauration_hotellerie

PROJET, DCE, ASSISTANCE MAITRE D’OUVRAGE (SANS OPC)
RESTAURANT DU MOULIN DE FOURGES
SURFACE GLOBALE : 500 M2 / COUT DES TRAVAUX : 229 000 EurosHT

Plus d'infos... Plus d'info...

Interlocuteur : Jérôme CREPATTE

Architecte de l’opération : Cabinet TRICOIRE Architectes

Mission du Cabinet TRICOIRE Architectes : Projet, DCE, Assistance maître d’ouvrage sans suivi de chantier

Objectifs généraux : Restaurant du Moulin de Fourges, Restructurations complète des existants en site classé

Nature du projet : Restauration grande carte

Type d’intervention : Réhabilitation d'existants

Eléments du programme : Réserves, offices, salons, Salles banquets, cuisine relais, Infrastructure technique


Historique et contexte : En 1993, Jérôme CREPATTE confie au Cabinet TRICOIRE Architectes la mission de projet et de DCE sans suivi de chantier, pour la restructuration complète du Restaurant « Le Moulin de Fourges », compris la création de la cuisine et des installations techniques en zone inondable. Cette opération, située à 5 km de Giverny (Eure) est réalisée en site classé. Ce restaurant gastronomique comprend accueil, salons, salle de banquets, cuisine gastronomique, réserves, offices, infrastructure technique. Ce restaurant est maintenant une étape incontournable de la région, à un point tel que Bill Clinton est venu y dîner lors d’un passage à Giverny…


Références : Autres thèmes

Nota: Les références pour lesquelles un autre architecte était déjà désigné pour l’opération sont signalées par un point rouge. Les noms des architectes en charge de ces opérations sont cités dans la liste générale de références. Les missions de sous-traitance pour le compte d’autres architectes, quoique significatives ne sont pas citées dans cette liste.